Jean-Louis SERRE
Baryton

 

Jean-Louis SERRE commence très tôt sa formation musicale par le biais exigeant d'une Maîtrise de garçons : suivent ensuite des études de langues classiques dans les universités de Tübigen et Heidelberg (Allemagne), mais il revient bientôt à ses premières amours et entre au Conservatoire National de Musique de Paris où il travaille avec Jane Berbié, Rémi Corazza puis Marie-Claire Cottin. Dès lors, il est rapidement intégré aux circuits professionnels et aoppelé à exercer son métier de chanteur. De tous les genres musicaux, l'opéra reste le lieu où il donne toute sa mesure d'artiste lyrique et de comédien: les théâtres parisiens comme le Ch^tele, leqs Champs-Elysées, l'Opera Comique, mais aussi Nancy, Toulouse, Tours, Avignon, Rennes, An,gers, l'accueillent régulièrement ; sa présence scènique et son timbre de voix si particulier l'y font toujours remarquer.

Il aborde avec une ferveur et une intensité toutes personnelles le répertoire d'oratorio que son passé de Petit Chanteur lui a appris à comprendre : les orchestres el les choeurs renommés (Orchestre National de Lyon, Orchestre National de Lille, Choeurs de Radio France, Concerts Colonne, Lamoureux, Picardie...) ainsi que de nombreux cjoeurs amateurs font appel à lui pour interpréter les classiques du genre : Requiem Allemand de Brahms, Requiem de Duruflé, Requiem de Fauré, Cantates , Passions et Messes de Bach, Rossini, Mendelssohn... Sa formation initiale lui permet d'aborder le répertoire baroque : Jean-Louis SERRE a travaillé avec des musiciens incontournables tels que Marc Minkowski, Christophe Rousset, Jean-Claude Malgoire, Hervé Niquet, Philippe Herreweghe...

A la Rentrée 2007/2008, il a enregistré les Stabat Mater de Paladilhe et Haydn (sortie mars 2008) avec J.-P. Lo Ré, il s'est produit en récital avec le pianiste Clément Takats dans un programme Schumann, Ibert. Avec le trompettiste A. Fontes et l'organiste G. Bessonnet, il crée l'ensemble ConcerTrio avec lequel il s'est produit de nombreuses fois en récital. Il a donné de nombreux concerts, Oratorio de Noël, Magnificat, Cantates, Requiem ,et Messe en Ut de Mozart, Stabat Mater de Haydn, Le Messie de Haendel, Petite Messe Solennelle de Rossini, Harmoniemesse de Haydn, Noëls de Vaughan Williams, Pélerinage de la Rose de Schumann avec A. Alonso, C. Chauvet, D. Daigremon, G. Darchen, J.-M. Deglane, O. François, F.Gregorutti, N. de Kersabiec, P. Kuentz, C. Lo Ré, J.-P. Lo Ré, J. Sourisse, J.-M. Puissant..... Il participera à la tournée française de l'orchestre de la Radio de Poznan dirigé par A. Duczmal dans deux programmes, Le Messie de Haendel et le Requiem de Fauré qui le conduiront dans de nombreux hauts lieux de concerts d'oratorio dont Anvers. Il jouera Colas de Bastien et Bastienne de Mozart à Maisons-Alfort dans une adaptation pour quatuor à cordes et le Baron Douphol dans une tournée de Traviata de Verdi dirigée par M. Minsky (Cannes, Niort, Chaleville-Mézières, Anvers...). Il participera à la recration de l'oratorio de P. Wissmer, Le Quatrième Mage dirigé par F. Gregorutti. Il enregistrera la Messe des Morts de Desaugiers et le Requiem de Mozart avec J.-P. Lo Ré. A la scène, Il sera Barbe Bleue dans l'opéra d' I. Aboulker dirigé par J.-M. Puissant et Nikita de J. Komives sous la direction de C. Takats.

Pour la saison 2008/2009, de nombreux et beaux concerts (Roquevaire, Coignières...) s'annoncent. Récitals orgue, trompette et chant avec l'ensemble dont il est cofondateur, "ConcerTrio", Passion selon St Jean avec F. Gregorutti, Requiem de Verdi avec S. Cardon, Requiem de Mozart avec O. François, P. Kuentz, Cantates de Bach et Telemann avec J.-M. Deglane, Neuvième Symphonie de Beethoven avec T. Sonderling, Requiem de Fauré et Mozart avec C. Chauvet et D. Rouits, Le Messie de Haendel avec A. Alonso, Requiem de Duruflé avec F. Bardot, Petite Messe Solennelle de Rossini avec G. Darchen.

Jean-Louis Serre est professeur titulaire de chant au CRD du Val Maubuée (77) et professeur d'art lyrique au concervatoire de Levallois (92). Il est professeur sur la liste d'aptitude du CNFPT.

Il anime avec succès des stages de technique vocale,musique de chambre et interprétation (formation vocale du “ Madrigal de la vallée du Rhône ”, direction Gérard Lacombe, stage de musique de chambre de Mehun sur Yèvre (18).

Parmi ses enregistrements, citons Les Amours de Ragonde avec les Musiciens du Louvre (Diapason d'or), Les Cantiones de K. Huber avec les « Jeunes Solistes », le Requiem de Fauré avec « les Petits Chanteurs de Versailles », des Motets de Franck avec l'ensemble vocal Jean Sourisse ( Choc de la Musique), le Requiem et la Missa cum Jubilo de Duruflé (également Choc de la Musique), L'Enfance du Christ de Berlioz dirigée par Jean-Claude Casadesus, Médée de M. Reverdy, Tombeau pour B. de John Cohen, Jeanne au Bûcher ( 9 de Répertoire, Classica Avril 2006) d'Honegger, les Stabat Mater de Haydn et Paladilhe et la Messe des Morts de M.-A. Desaugiers dirigés par Jean Pierre Lo Ré et "Spectres Joyeux" de J.Komives enregistré sous la direction du compositeur, disque Erol ; un DVD et un CD salués par la critique ( Répertoire, Classica) de Jeanne au Bûcher d'Honegger sous la direction de Jean Pierre Lo Ré sont sortis au début de l'année chez Erol.

La presse :

«...Jean-Louis Serre nous est apparu comme une valeur sûre de notre patrimoine lyrique : voix claire, aisée, bien timbrée, excellente articulation, il possède aussi une belle prestance et une grande aisance scénique laissant augurer une belle poursuite de carrière...» (Le Téléphone de Menotti avec M. Minkowski. Les affiches19/01/1996 G. Vadi).

« .L'assistance s'est laissée séduire par la qualité de l'interprétation du baryton Jean-Louis Serre, à la voix chaleureuse et ferme. » ( Ouest-France pour Un Requiem Allemand de Brahms).

«....Jean-Louis Serre en Bertrand démontre son aisance vocale avec de belles et profondes sonorités dans les notes graves...»(Le Concertographe pour Iolonta de Tchaïkowski au TCE avec l'Orchestre Philarmonique de France)

« .quant à Jean-Louis Serre, c'est une basse au phrasé direct, simple, précis et aux graves solides.... » (Messe Ste Cécile de Haydn au Festival du Vigan avec M. Piquemal . Le Figaro 16/08/99- Pierre-Petit)

«"...et l'Enée de Jean-Louis Serre, excellent remplacement de dernière minute.......» (Didon et Enée de Purcell. Le Monde du 27/10/2001...")

«"...Jean-Louis Serre est un partenaire impeccable...»
(Renaud Machart Le Monde 28/01/03 pour Médée de M.Reverdy à l'opéra de Lyon)

«"...que des premières pointures....le héraut d'arme.....est campé par l'excellent Jean-Louis Serre ...» (Philippe Gut pour Otello Chorégiesd'Orange)

"...le Héraut faussement pompeux et habilement coloré de Jean-Louis Serre...Stéphane Friedérich, Classica Avril 2006 pour l'enregistrement de Jeanne au Bûcher de Honeger
Plus d'informations sur: http://pagesperso-orange.fr/brigaz
Juin 2014

Page d'Accueil